30-04-09

PREMIER AMOUR

Claude N

 

Comme nous nous aimions maladroitement,

Nous ressemblions à de jeunes lions,

Enfermés dans une cage de verre.

Nos mouvements brusques, inexpérimentés

Cassaient irrémédiablement des choses

Auxquelles nous tenions.

Et quand nous étions las de nous blesser

Aux morceaux de nos rêves brisés,

Nous ne savions plus à qui nous en prendre.

A l’autre, à soi-même, à notre fragilité,

A tous nos faux espoirs, à cet amour brisé ?

La douleur était là,

Fidèle compagnon de notre impuissance à réparer les dégâts.

16:01 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: family affairs |  Facebook |

Commentaren

Heel lang geleden in den tijd van de bakkebaarden ;-)

Gepost door: Wim | 30-04-09

De commentaren zijn gesloten.