04-12-08

JUSTE UN REVE

Un rêve 

 

 

 

Tu n'étais qu'un rêve, ce n'était qu'un rêve

Un rêve dans lequel tu n'aimais que moi

Un rêve dans lequel tu n'étais pas toi

Dans ce rêve je t'ai dit

Non merci, ça ira comme ça

Et j'ai fermé la porte sur un passé,

Un passé auquel tu appartenais déjà.

 

16:21 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (2) | Tags: petites histoires |  Facebook |

24-10-08

BON ANNIVERSAIRE LES SCHTROUMPFS!

Schtroumpf magicien  

 

 

 

Schtroumpf reporter

 

 

 

 

Hier les Schrtoumpfs fêtaient leur 50ième anniversaire. Ils ont presque le même âge que moi!

J'ai toujours adoré les Schtroumpfs. Pendant quelques années j'ai eu le privilège de pouvoir écrire pour la revue des Schtroumps. J'y jouais le rôle du Schtroumpf magicien et du Schtroumpf reporter. Parfois Peyo passait au studio, souvent Yvan Delporte participait aux réunions du comité de rédaction. Participer à ces réunions / briefings était une partie de plaisir. Ensuite je pouvais rédiger mes petites contributions - je le faisait en m'amusant. Quelle boufée d'air frais dans mon quotidien de copywriter "sérieux"!  

Merci les petits Schtroumpfs pour tous ces moments heureux passés en votre compagnie et surtout: BON ANNIVERSAIRE!

 

09:37 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: petites histoires, dailies |  Facebook |

07-08-08

PECHEUR DE NENUPHARS

Congé cloud fisher 

 

 

 

Un jour, j'ai rencontré un pêcheur de nénuphars.

Il était déguisé mais je ne m'y suis pas trompé.

J'ai bien vu les étincelles dans son regard

Lorsqu'il lançait sur l'eau ses éclairs argentés.

Soi-disant c'était pour appâter les poissons

Mais moi j'ai deviné ses vrais raisons.

J'ai vu qu'il avait pêché d'abord un nuage

Pour en capitonner son filet.

Cela faisait un petit nid bien douillet

Pour un nénuphar invité au voyage!

 

  

 

 

17:33 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: petites histoires |  Facebook |

21-05-08

LA PORTEUSE D'EAU

potier 

 

 

 

La première fois que je t'ai vu, il y a bien longtemps,

tu étais potier dans un pays du soleil levant.

Tu étais asis devant ta maison,

tes mains travaillaient la glaise.

Moi j'étais une petite porteuse d'eau.

Tôt le matin je prenais ma cruche,

pour aller la remplir non loin de ta maison.

Je ne te regardais pas, ou à peine

j'étais promise à un riche marchand

à qui mon père devait beaucoup d'argent.

Mes yeux caressaient juste tes vases

et parfois, par inadvertance, tes mains

le temps d'un battement de cils.

 

Je ne sais comment, ni après combien de temps

nos regards se sont croisés.

Est-ce le jour où ta main a hésité,

quand le bruit de mes pas s'est un instant arrêté

juste un petit peu, pour mieux regarder?

Tu m'as souri, un instant, une éternité

puis tu as continué à travailler.

J'ai passé mon chemin, me demandant ce qui s'était passé.

Avais-je rêvé? Est-ce que nos âmes s'étaient touchées?

Depuis ce jour-là, je trouvais toujours ton sourire sur mon chemin.

Et moi, tremblante, j'essayais de ne plus voir tes mains.

C'était devenu indécent d'apercevoir parfois

un bout de peau nu, sans la glaise.

 

Et puis un jour, je suis venue pour la dernière fois.

Il faisait un soleil de plomb, mes joues étaient salées

mes yeux étaient secs d'avoir trop pleuré.

Une dernière fois ma cruche s'est remplie,

une dernière fois tu m'as souri.

"Donne-moi un peu d'eau, belle enfant" tu m'as dit

Tu t'es lavé les mains,

un gobelet tu m'as tendu

et entre tes doigts, une pièce est apparue.

Ma main a oublié le geste qui lui était familier

ma cruche a glissée, en mille morceaux elle s'est brisée

emportant sans son élan le vase que tu travaillais.

Que fais-tu? as-tu crié,

mais le malheur avait déjà frappé.

Ma cruche et ton vase étaient à jamais mélangés.

 

Je me suis enfui en pleurant,

vers la maison ou m'attendait le marchand.

Je suis devenue son épouse, une pièce rare de sa collection

je vivais parmi des étoffes d'orient, des épices des indes

des objets rares venus de pays lointains.

Il me couvrait de bijoux et de grâces

mais jamais il n'a pu effacer l'image

de ta main tendue, de ton sourire

ni de tes mots logés à jamais dans mon souvenir.

 

On ne s'est jamais revu dans cette vie là.

Moi je voyageais, caché sous mes voiles

à dos de chameau, à bord de bateaux.

Pourtant, je sais que tu as essayé de recoller ton vase

cette cruche brisée, sans jamais y arriver.

C'est que dans ma vie suivante, je t'ai à nouveau rencontré.

Je t'ai reconnu à ta main, à ton sourire

bien que là tu étais barde, et moi la belle d'un sire.

 

C'est vrai que nous avons déjà vécu beaucoup de vies

sans échanger plus que quelques mots, quelques sourires.

Certains diraient que c'est un triste destin,

qu'il faut plus dans une vie qu'un sourire et une main

mais peut-être faut-il se contenter de ce sort.

N'est-ce pas pour ça qu'on vit toutes ces vies?

N'est-ce pas pour ça, qu'à chaque fois on se sourit?

 

 

15:38 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) | Tags: petites histoires |  Facebook |

20-05-08

HANSL & GRETL

Banc 

 

 

 

Viens, assieds-toi un instant.

Laisse couler le temps,

laisse les mots se transformer

en gazouillis d'oiseaux.

Ton corps se remplira de soleil

filtré à travers les feuilles

et quand le vent aura lissé ton front

nous repartirons

ne cherchant plus les miettes

pour retourner à la maison.

 

 

16:05 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: petites histoires |  Facebook |

30-04-08

TIGRE DE POCHE

BLOG poes 2 

 

 

 

 

 

 

Les petits tigres de poche me croisent, me toisent, m’apprivoisent de leur regard vert. Ils me suivent, s’esquivent, me privent de mon bon sens. 

Il suffit qu’ils ronronnent, se pelotonnent, s’abandonnent à mes caresses pour que je devienne leur esclave pour un jour, pour toujours, jusqu'au bout de leurs jours.

 

16:07 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: dailies, petites histoires |  Facebook |

28-04-08

UN TIGRE DANS UN TRAM

Aujourd’hui un tigre m’a souri.

Il me regardait de sous une veste usée.

Polie comme je suis, je lui ai souri à mon tour.

La veste s’est bombée sur un torse,

Au-dessus il y avait un visage buriné par le temps.

Il s’est animé et on a fait causette.

De tout, de rien,

De la vie de vieux tigre dans une ville fatiguée.

Quand le tram s’est arrêté

Le tigre et son propriétaire se sont en allés.

Ils souriaient. Moi aussi.

J’ai pensé à mon papa

Qui n’avait pas de tigre pour lui tenir compagnie.

Il n’avait qu’une cravate

Qui n’écoutait jamais ce qu’il avait à dire.

20:32 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (1) | Tags: dailies, petites histoires |  Facebook |

21-04-08

CHEVEUX D'ARGENT

BLOG Cheveux d'argent 

 

 

 

 

 

 

Les montagnes aussi ont des cheveux d'argent

Ils roulent en cascades le long de leurs flancs

Personne ne leur en veut

D'une ride ou deux,

Elles deviennent plus belles avec le temps.

10:17 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) | Tags: petites histoires |  Facebook |

16-04-08

LE PRINTEMPS

BLOG Les champsLe paysan a peigné ses champs pour acceuillir le printemps.

16:46 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) | Tags: dailies, petites histoires |  Facebook |

15-04-08

LA NUIT JE DANSE

BLOG LA NUIT JE DANSE

 

 

 

 

 

 

 

La nuit je danse pour toi.

Je mets ma robe rouge sang

Et contre le noir du ciel

Je danse le flamenco.

Mes pieds martèlent le sol

Au rythme de ton coeur.

Je te suis, je t'esquive,

Je m'abandonne au son de la musique

Et à la fin je lance la rose entre mes dents

Vers le ciel.

Le temps que tu la rattrapes,

Je m'éclipse,

Car l'aurore pointe son nez.

Je suis la reine de la nuit.

Tous les soirs, je chasse le jour avec mon rire,

Mais tous les matins c'est lui qui me chasse à son tour.

C'est ainsi que nos vies s'écoulent,

Avec nos nuits qui sont plus belles que nos jours.

09:47 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) | Tags: petites histoires |  Facebook |

14-04-08

J'AI PERDU MES AILES

J'ai perdu mes ailes 001

 

 

 

 

J'ai perdu mes ailes,

Mais dans mes rêves je ne le sais pas.

Je bavarde avec la lune,

Mais parfois elle ne m'entend pas.

Allors le vide me rattrappe

Et écrase mes ailes entre ses doigts.

Et quand j'ouvre mes yeux,

Mes ailes ne sont plus là...

17:32 Gepost door Paule in Algemeen | Permalink | Commentaren (3) | Tags: petites histoires |  Facebook |